catalogue : mini-poche
navigation
 • Accueil
 • Auteurs
 • Contact
 
catalogue
 • Polar
 • Rimotises
 
du même auteur



 Livre épuisé
Crimes entre parenthèses
Une jeune femme qui bronze dans son jardin, c’est un bon début. Mais lorsque les hommes qui l’approchent se mettent à tomber comme des mouches, ça ne va plus ! Clarine porterait-elle la poisse, par hasard ? Ou bien fait-elle le nettoyage elle-même ? Vous le saurez en lisant ce polar volontiers digressif sur 20 tableaux tour à tour littéraires, théâtraux ou réalistes, parsemés de parenthèses dont l'impertinence n’échappera à personne…
176 pages au format 10,8 x 17,5 cm, broché © mai 2009 éditions AO • André OdemardISBN 978-2-913897-08-3
 
 
 

Ce récit de ce roman est certes d’un suspense à peine soutenable par un lecteur normalement constitué, mais ne semble pas intéresser plus que ça le narrateur, digressant largement sur des sujets variés, qu’une âme simple pourrait qualifier d’annexes s’ils n’étaient primordiaux, comme la différence entre tactique et stratégie dans le difficile exercice de l’art de la séduction des filles, ou les vicissitudes de l’écrivain populaire, ou encore ses expériences passées dans les commissariats, ou encore la vie des mouches…

Pourtant, lorsque les cadavres lardés de coups de couteaux commencent à s'accumuler, le narrateur dresse une oreille et daigne se concentrer sur la viande froide...

De délicieux personnages amoureusement croqués jonchent (le mot est parfois de circonstance) ce polar digressif :

Voyez Nathaniel, le flicmane approximatif avec la déontologie. Voyez le bistroquet sans illusion sur sa clientèle ! Voyez Grobeauchot et sa femme Grenouille, touchants de bon sens et de lucidité. Voyez Vlaeminck, l’inspecteur qui a pourtant encore beaucoup de choses à apprendre avant de devenir commissaire comme le commissaire Demaideux (dit Gaby, un vrai héros, lui, par contre)… Et puis, il y a la sculpturale Clarine (l’héroïne), Greg qui connaît la musique, Piotr l’éditeur russe, Georgette (sacré luronne, cette Georgette), Coco le dirlo du labo, Gonflard qui monte sur l’affaire sur le tard, les avocats Mollard et Postillon, Frédéric Podefleur dans sa chronique radio, et puis, il y a l’inconnu. C’est embêtant, ça, les inconnus, quand on sait pas qui c’est… Et enfin le fameux violeur d'Eragny, qui court toujours...

C’est à se demander comment tant de personnages tiennent dans ce petit roman.

Tout se terminera avec une apparition de Miss Marple, en guest star. On peut même dire que ça se terminera plutôt bien. Enfin, pas pour tout le monde…